AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Avis à la population de PN : Une Renaissance du Forum est en cours ! Aux motivés, montrez nous que vous êtes en vie !


• Le Forum
• S'Enregistrer
• Membres
• Groupes
• Profil
• Messagerie
• Galerie
• Rechercher
• Connexion
• Déconnexion

• Un peu d'histoire
• Personnages Disponibles
• Les clans du forum
• Débuter sur PN
• Besoin d'aide?
• Le Scénario du moment


.::Le nouveau Planète Naruto est maintenant en place! N'attendez plus, reprenez le RP! ^^::.



.::Vous pouvez changer vos fiches techniques!::.



.:: Un renouvellement du staff est en cours! Admin: Kuro, Kansen, Akimitsu et Modérateur: Laïre Tai. On cherche toujours des gens motivés! Félicitations aux nouveaux venus dans le Staff!::.



.::Marre de la trame historique pourrie de Kishimoto, on déménage notre contexte de RP pour moins d'embrouilles scénarisitiques! Les scans vous décoivent? Rejoignez nous! Vous profiterez de l'univers du monde Naruto sans les aberrations de son auteur!::.



.::Ninjutsu mis à jour, renseignez vous avant de refaire vos fiches!::.



.::RP: Hisoka no Shigai - L'Île Secrète est ouverte au RP interfactions! Une zone nomade ouverte à tous!::.



.::Toujours plus de scénaristes et de scénarios pour vous satisfaire!::.



.::34 000 messages! Merci!::.



L'histoire originale du jeu de rôle du quatrième âge de la terre du milieu
Tchat Blablaland
Le couteau suisse du montage photo
Runes Of Magic
Tchat Blablaland


Design 2009© by Tsunade

Les idées présentes sur Planète Naruto sont la propriété pleine et entière de leurs auteurs respectifs. Tout plagiat, partiel ou total, de quelque nature qu'il soit fera l'objet de plaintes et sanctions.

Partagez
 

 Présentation de Nakaju Toki

Aller en bas 
AuteurMessage
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:33

~~Présentation de Nakaju Toki~~

Présentation de Nakaju Toki Tokiavatle4


Nom : Nakaju
Prénom : Toki
Age : 17
Grade souhaité : Chuunin ce serait pas mal ^^

Physique : Toki est plutôt grand et mince. Ces cheveux rouges tombants sur son visages se fondent parfaitement avec ses yeux violacés.

Qualités : Fin stratège et maître dans l'art de manipuler ses adversaires, Toki est un véritable atout dans les combats de grande ampleur. De plus il est très difficilement déstabilisable et n'abandonne pas si facilement.

Défaut : Toki a horreur d'avoir tord et de se sentir dépassé stratégiquement. Il veut toujours avoir raison, ainsi il peut paraître assez suffisant bien qu'il soit conscient de ce défaut. Autre défaut, Toki n'est pas très travailleur. En effet, si il peut trouver un moyen de faire le moins d'efforts possible, il ne risque pas de s'en priver. C'est d'ailleurs selon sa mère la cause principale de son attrait pour le kugutsu.

Peur : La plus grande peur de Toki est de faillir dans son objectif (voir histoire). Mise à part cela, il a une frousse terrible des scorpions et autres bestioles des sables. Cette peur est telle que cela lui a valu quelques mésaventures, surtout en tant qu'enfant de Suna.


~~ L'histoire ~~

Chapitre 1 : L'innocent héritier marionnettiste


Je me souviens très bien du jour où je l'ai rencontré. C'était il y a sept ans environ. Je jouais tranquillement à la balle dans la périphérie du village avec quelques camarades quand celle-ci s'est décidée à nous échapper et à rouler quelques mètres plus loin. Et c'est là, en allant chercher la balle, que je l'ai vu, lui, cet étrange jeune homme aux cheveux rouges, qui se révèrera être Akasuna no Sasori. Il avait l'air pensif mais l'impact de la balle sur sa jambe le réveilla brusquement. C'est alors qu'il la renvoya, cette balle, mais sans bouger. Une ombre avait surgit de derrière le muret sur lequel il était assis et avait frappé la balle dans un “toc” de bois distinctement reconnaissable. Je suppose que c'est alors à la vue de mon air à la fois émerveillé et ébahit qu'il ouvrit la bouche pour me parler ainsi :

« Tu sais petit, je ne sais pas si c'est parce que je te trouve un air qui me plait ou parce que j'ai finalement besoin de parler un peu, mais il faut que je t'avoue que manipuler des marionnettes est autant merveilleux que compliqué, autant un art qu'une responsabilité. »

Je me remémore encore souvent tous ses sentiments qui m'ont envahis. Évidemment le grand flemmard que je suis trouvait d'abord un moyen extraordinaire d'éviter facilement les tâches ménagères et autres joyeusetés, mais ensuite, de telles paroles ne pouvaient que chambouler mon jeune cerveau. L'impact du discours du marionnettiste fut le déclic que tout le monde attend, la révélation de sa vie. Mais ma fierté, autant que le bouleversement que subissait ma jeune personne, m'empêchait d'exprimer pleinement mon enthousiasme.

« Ça a l'air pratique en tout cas, ça me ferait un bon co-équipier pour battre les autres à la balle. »

Et là, je ne sais pas ce qui lui ait vraiment passé par la tête mais le grand Sasori lui-même m'offrit à moi, petit gamin insignifiant, d'en savoir plus en une simple phrase accompagnée d'un grand sourire dont je ne sais toujours pas si il était sincère, étant le seul sourire affectueux dont je me souvienne de la part du maître marionnettiste.

« Retrouve moi demain soir sur ce même mur, je te montrerais quelques tours qui te plairont surement. »

Dans la seconde qui suivait, plus personne ne se tenait sur le muret. Ni marionnettiste ni marionnette. Cette dernière phrase me travailla tout le reste de la journée. Ni la fin de la partie de balle, ni le dîner d'anniversaire de ma sœur du soir ne m'éloignèrent de ces pensées. Je me devais de prendre une décision. La proposition était alléchante mais mes parents m'avaient interdits de trop parler aux inconnus du village. La décision se fit dans la nuit agitée qui suivit, il fallait que j'en sache plus sur ce soi-disant art qui me fascinait déjà.

J'étais donc au rendez-vous, le lendemain, même heure, même lieu. Et lui aussi y était, évidemment, mais le gentil jeune homme avait laissé place à un être impressionnant d'assurance et d'autorité malgré son jeune âge. Plus de sourire affectueux, mais un dur regard qui me dévisageait comme s'il cherchait une preuve de mon intérêt pour son art.

« Tu es donc venu hein ?! Alors maintenant tu vas te taire et m'écouter, j'ai beaucoup de chose à te dire avant de continuer. Tu es toujours d'accord j'espère ?

-Toujours, je suis du genre curieux vous savez.

-Bien. Il faut que tu saches, bien que je me répète, que le maniement des marionnettes est un art. Et comme tout art, il n'est pas accessible à n'importe qui. J'ai découvert beaucoup de choses dans cet art et j'ai décidé de le faire partager à une personne pour une raison personnelle. Cette personne c'est toi, parce que je t'ai choisi, mais ce ne sera pas simple ni gratuit. Première règle, tu ne parleras à personne de tout ce qu'on va faire ensemble et tu resteras quoiqu'il arrive un secret. Deuxième règle, tu vas rester avec moi pendant quelques années. Et troisième et dernière règle, tu ne te plaindras pas pendant tout ce temps. Est-ce que tu es partant alors ?

-J'ai le droit de prévenir ma famille ?

-Je te donne 30min pour les prévenir et aller chercher quelques affaires. Ensuite tu reviens ici et on s'en va.

-Vendu. »


Une trentaine de minute plus tard, après des au revoir pas très bien compris par tous et mes bagages bouclés j'étais de retour. On est alors partis. Où ? Je ne sais pas exactement, je n'avais pas encore un très bon sens de l'orientation à cet âge. En tout cas, cet endroit, qu'on pourrait apparenté à une fusion entre une caverne et un atelier, était relativement confortable et manifestement utilisé par le maître depuis un certain temps.

Les premiers jours, j'étais en observation. Je devais regarder et analyser les moindres faits et gestes de mon maître. Et ce n'étais pas simple, surtout avec son premier discours sur les lieux, peu après les présentations, qui ne cessait de raisonner dans ma tête.

« Toki alors, c'est ça ? Bien. Je t'offre de t'apprendre le kugutsu à toi, et seulement à toi, tu dois t'en souvenir. Je sais que tu en es capable, je l'ai lu en toi. Et ceci est le dernier compliment que je te fais, mais ne l'oublie pas. Un jour tu seras un grand marionnettiste avec tes propres marionnettes, mais jusqu'à ce que je le décide, tu resteras mon apprenti. Et ceci prend effet maintenant. Ce mois-ci, tu vas seulement m'observer et tenter de comprendre le pourquoi de chacun de mes actes. Si tu réussis cette analyse, alors on passera à l'acte du kugutsu, mais pas avant. »

Et c'est à partir de ce jour que commençait mon apprentissage du kugutsu, du véritable kugutsu, et ce avec le meilleur des professeurs.
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:34

Chapitre 2 : Inventer et créer


L'écriture est le péché mignon de Toki mais l'écriture de son auto-biographie qu'il a entreprit s'arrête ici, bien qu'il ne sache lui-même pas pourquoi. Mais l'histoire n'est pas finie, reprenons là où les écrits s'arrêtent.

Le challenge du jeune garçon commençait ici. Akasuna no Sasori lui-même l'avait choisit et Toki savait ce que cela représentait. Il se devait de ne pas décevoir le grand marionnettiste, d'être à la hauteur des espoirs qu'il avait placé en lui. Observer et comprendre étaient les maîtres mots de ce premier mois, et ce n'était pas aussi simple que ça en avait l'air. Le maître ne cessait de peaufiner des marionnettes dans les moindres détails, dans chaque partie et de les tester dans ce qu'il appelait le théâtre. Pourtant, au fil des jours, les gestes de son maître lui paraissait de plus en plus familier, ordinaire. Toki ne comprenait pas encore comment manier les marionnettes, mais à la fin du mois il se sentait alors capable d'imiter son maître, et il devait essayer. C'est d'ailleurs ce que Sasori lui proposa.

« C'est le moment de voir ce que tu as appris Toki, de voir si tu es à la hauteur. Je te laisse l'atelier pour la journée et je veux qu'à mon retour je puisse tester une marionnette capable d'attraper chaque balle que tu lances lorsque tu joues avec les autres gamins. »

A première vue, le challenge lancé par Sasori ne semblait pas si compliqué pour le jeune shinobi, et pourtant. En effet, recopier des gestes n'est pas une tâche difficile en soi, mais imaginer sa propre marionnette et la créer est un tout autre défi. Une marionnette capable d'attraper les balles, d'attraper... Pas le temps pour trop de réflexion, la première idée de Toki lui semblait la bonne. Il lui fallait créer une marionnette avec un bon nombre de bras, qu'il définit à quatre, et ayant la possibilité d'effectuer quelques rapides bonds pour éviter que la balle ne lui échappe. Quelques croquis plus tard, et une découverte d'un certain talent pour le dessin, les plans du gardien de but étaient fixés. Restait donc la confection. C'est à ce moment là que le jeune découvrit la première faille dans sa première idée. Des bras c'est bien beau mais encore faut-il que ceux-ci soient assez solide pour réceptionner une balle mais assez souple pour ne pas se briser au moindre choc.

Toki décida de remettre ce choix à plus tard et de commencer par la tête et le corps de la marionnette. A la manière de ce qu'il avait observer pendant ce premier moi d'apprentissage, il entreprit de placer un projectile dans la bouche de sa marionnette, juste un filet, de quoi bloquer la balle qui s'approcherait. Dans le buste, un ingénieux système contenant un muret dépliable lui semblait une parade facile mais efficace. Après une longue matinée de mesures, découpes, ponçages et autres assemblages, le corps central de la marionnette était fini. Il fallait donc maintenant affronter le problème en face, quels bras utiliser ? En creusant dans sa tête Toki arriva toujours, quelque soit le chemin fait, à la même conclusion : les bras humains sont les mieux armés pour ce genre de mission. Il prit donc la liberté d'aller chercher une des marionnettes de Sasori afin d'en recopier les articulation et la matière des membres supérieurs. Ni vu, ni connu, enfin l'espérait-il. Recopier semblait simple, mais recopier ne l'était pas tant que ça. Les travaux du maître marionnettiste étaient un travail extrêmement poussé et avec de trop nombreux détails à prendre en compte. Toki fit alors du mieux qu'il le pouvait et parvint finalement, au coucher du soleil, à un résultat qui lui semblait satisfaisant. C'est exactement ce moment que choisit Sasori pour réapparaître devant lui, prêt à décrypter la première création de l'apprenti et à trouver tous ses défauts.

« Pas mal petit, pas mal. Mais à trop vouloir copier, on ne peut faire que de pâles copies. L'idée même de ta marionnette est bonne, tu es bien au moins aussi futé que ce que je pensais, mais pour la réalisation il y a encore pas mal de boulot. Vois-tu, tu as saisis en quoi le kugutsu est un art. C'est parce qu'il faut pouvoir créer ou recréer la perfection, celle qui s'adapte à la situation donnée. Et dans la majorité des cas, la perfection ressemble beaucoup à l'être humain. Et là se situe la difficulté. Il faut être capable d'étudier, d'apprendre et de comprendre le fonctionnement du corps humain pour pouvoir au minimum le copier et au maximum l'améliorer. »

Toki écoutait en silence, même si une grande déception quant aux reproches de son maître lui prenait la gorge. Il attendait de voir, de savoir, afin de ne plus commettre les mêmes erreurs. Il allait lui prouver à ce guignol aux cheveux au moins aussi rouges que les siens qu'il n'avait pas eu tord de croire en lui. Sasori semblait avoir lu dans les pensées de son apprenti mais continua sans y prêter trop attention.

« Je vais t'expliquer comment je sais que tu as tenté de recopier mon travail et pourquoi tu as échoué. Regarde attentivement l'articulation du coude de ma marionnette, puis regarde la tienne. Il manque quelque chose n'est-ce pas ?

-...

-Oui, ce petit bout de bois, qu'on pourrait apparenter à un os mais qui n'existe pas chez l'homme, n'est pas présent dans ton travail. C'est la différence entre du bon travail et l'excellence. Évidemment, cela m'a pris un bon nombre d'années pour me rendre compte que ce petit détail insignifiant pouvait transcender un simple bras en un des meilleurs outils qui existe, mais maintenant tu ne devras plus ignorer mes découvertes, sinon notre art n'avancera jamais. Compris ? »


Toki ne savait plus quoi penser. A un instant donné son maître le prenait de haut, dans la seconde qui suivait il lui parlait comme si il lui léguait tout son art et tous les sentiments qu'il éprouvait. Mais le message passait. Plus jamais il ne commettrait une erreur aussi grossière, plus jamais.

« Compris.

-Bien. Juste pour ne pas que tu doute de mes affirmations je vais te demander de frapper dans ces balles. Je rattraperais la première avec le bras d'une de mes marionnette et l'autre avec le bras de la tienne. Regarde bien. »

L'apprenti s'exécuta alors. Sur le premier tir, évidemment, la marionnette ne broncha pas et se saisi de la balle sans problème. Ça semblait vraiment facile pour Sasori, voir lassant. Mais le deuxième tir réservait quelques surprises. En effet, avec tout autant de facilité, Sasori fit en sorte que la marionnette de Toki réceptionne la balle avec un de ses bras, mais rien ne semblait différencier les deux cas. Mais le jeune homme savait que ça ne pouvait pas être le cas, le maître lui-même l'avait dit. Et c'est là qu'il la vit.

[i]« L'articulation... La fissure... Pourquoi ..?

-Bien, tu l'auras au moins vu, c'est déjà ça. Pourquoi cela ? Et bien c'est le miracle du petit os. Le bois n'est pas un os et de ce fait il est vite fragilisé. Évidemment, j'ai rattrapé la balle avec un angle amplifiant les effets de l'impact mais tôt ou tard, ton bras aurais lâché prise. Mais trêve de bavardages. Suite à cette leçon, tu vas continuer à créer d'autres marionnettes pour chaque tâche que je te donnerais. Et plus le droit à la négligence.

-Et jusqu'à quand ? Je veux tester ma marionnette moi aussi !

-Pas maintenant. Je te rappelle que tu as promis de ne pas te plaindre alors maintenant tu fais ce que je te dis et tu t'arrêteras quand je l'aurais décidé. »


Et c'était reparti pour un tour. Mais Toki était loin d'imaginer que ce tour ci allait durer deux ans, deux longues années à penser et créer, inventer et perfectionner. Tous les matins, Sasori donnait un thème et il ne revenait que très tard le soir pour commenter le travail. Des marionnettes qui balaient, des marionnettes qui chassent, des marionnettes qui cuisinent, tout ce qui passait par la tête du maître marionnettiste devait être créé. Au bout d'un an, Toki devait passer aux marionnettes humaines. L'idée le dégoutait mais c'était sans compter l'autorité sans conteste de Sasori qui lui fit comprendre l'importance de cette partie de leur art. Ainsi, Toki recyclait des cadavres pour en faire de simples outils ménagers. Au fur et à mesure, les idées lui venaient de plus en plus vite, réaliser de nouvelles marionnettes lui semblait plus simple, son travail était plus fluide. Et ceci ne cessait de s'améliorer jusqu'à ce jour qu'il attendait tant. C'était juste après la réalisation de sa dixième marionnette issue d'un corps humain, apparemment la dernière, que Sasori prit à nouveau la parole pour autre chose qu'une marionnette.

« Ça suffit, c'est bon.

-Quoi ? Je vais enfin pouvoir m'en servir de toutes ces créations ?

-Pas encore.

-Grmbl...

-Maintenant on va créer ta marionnette, ta propre marionnette, plus un jouet sorti de mon esprit. Ce sera ta marionnette de combat et la première que tu manieras. Tu lui trouveras un nom, un style qui te convient et tu dessineras les plans du début à la fin. Je n'interviendrait qu'avant le début de la réalisation pour régler les quelques erreurs que tu feras forcément, tu ne reste qu'un apprenti après tout. »


La dernière phrase assassine n'avait que pour but de pousser Toki à se surpasser et bien sur, elle eut l'effet escompté. Âgé maintenant de 10ans, le garçon détestait toujours autant se sentir sous-estimé. Et il allait lui montrer au soi-disant maître tous les progrès qu'il avait accompli et ce dont il était capable. Mais pour l'instant il n'avait pris qu'une décision et c'était le nom de sa marionnette : Scka.
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:34

Chapitre 3 : Le meilleur manieur de sabres du monde, Scka


Créer sa propre marionnette... L'idée lui avait déjà traversé l'esprit mais Toki n'avait jamais pris le temps de réellement réfléchir à la question. Qu'est ce qui lui plairait le plus ? Quel style lui irait le mieux ? Voilà des questions dont la réponse n'était pas si évidente. Il lui fallait fouiller au plus profond de lui-même, découvrir ce qu'il voulait vraiment. C'est alors que le garçon se souvint de deux choses. La première, c'était ce dont il rêvait lorsqu'il était tout petit, devenir manieur de sabres, car c'est un art de combat qui le fascinait alors. La deuxième, c'était sa première marionnette, le fameux gardien à quatre bras. Une rapide fusion de ces deux idées créa le style de Scka, un épéiste à quatre bras, le meilleur épéistes possible, la perfection du maniement de sabres. L'idée était donc là. Encore fallait-il à nouveau la concrétiser. Durant ces deux années Toki avait appris et il savait que sa marionnette ne pouvait être la meilleure qu'en étant issue d'un réel corps humain. Pour cela, il avait besoin de Sasori, mais il lui demanderait plus tard car il pouvait créer les premiers croquis sans le corps, il ajusterait les mesures plus tard. C'était parti. Sous l'œil attentif de son maître, Toki enchaînait les croquis jusqu'en milieu de journée où il fut enfin satisfait de son travail. Le résultat était simple mais correspondait exactement à ce qu'il voulait : une marionnette à quatre bras maniant chacun un sabre, mais qui alliait aussi certains avantages des autres créations du maître à savoir une lame empoisonnée dans la tête, un projecteur de kunai dans le corps et un nuage de gaz dans la bouche. Il était donc temps de demander la permission à Sasori pour utiliser un corps. Mais pas n'importe quel corps, il fallait à Toki le corps d'un très bon manieur de sabre, afin que celui-ci soit déjà sculpté pour ce type de combat.

« C'est ça que je veux, le parfait manieur de sabres. Mais il ne sera parfait qu'étant issu du corps d'un véritable épéiste. C'est faisable j'espère ?

-Bien... répondit le maître, esquissant alors un petit sourire. Je vois que tu commences à saisir l'art du kugutsu. De toute façon je savais où tu allais en venir, c'était évident. Voilà le corps d'un ninja du clan Gekko dont j'ai récemment du me débarrasser. Ce n'était pas un excellent shinobi mais en ce qui concerne le fait de manier les sabres il m'a assez impressionné. De plus j'ai récupéré plusieurs sabres sur le champs de bataille. On y rajouteras quelques doses de poison si tu veux mais pour l'instant débrouille toi avec ça.

-Merci bien. Je n'en attendais pas tant.

-Ah ! Et j'allais oublier. Pour la création de ta marionnette, je vais t'aider pour une bonne raison : celle-ci sera toujours réparable, à la différence des autres marionnettes qui s'affaiblissent avec les réparations. J'ai découvert une technique mêlant un bois spécial et quelques jutsu permettant d'y parvenir. Ce sera la seule fois où je te fais ce cadeau alors sois bien sur de ce que tu veux.

-Pas de problème c'est tout réfléchit. Cette œuvre d'art sera éternelle, quoiqu'il arrive. Et puis de toute façon je ne compte pas la voir se détruire une seule fois.

-Parfait... Au travail ! »


Le maître et l'élève allaient donc travailler ensemble sur cette marionnette, mélange d'enthousiasme et de savoir-faire extraordinaire. Ils allaient vite, très vite, mais avec une précision incroyable. Chaque millimètre cube de la marionnette était parfaitement étudié, dans les moindres détails, rien n'était laissé au hasard. La seule partie de la création à laquelle Toki ne participa pas est cette fameuse technique qui confère l'immortalité à une marionnette, Sasori lui avait même interdit de regarder, c'était un véritable cadeau. Et c'est à la tombée du jour qu'elle était finalement prête, Scka. Elle était là, devant lui, imposante, majestueuse. Le mot art quand on parlait de créer des marionnettes prenait tout son sens. Mais très vite, la joie de Toki fit place à une légère amertume : il ne savait toujours pas se servir des marionnettes et par conséquent, il ne pouvait pas utiliser son œuvre dès maintenant.

« Je veux m'en servir ! laissa-t-il alors échapper.

-Je le sais bien, c'est bien pour ça que je te l'ai fait créer avant de t'apprendre la suite. Tes parents n'étaient que de petits shinobi n'est-ce pas ? Et te connaissant, tu n'aurais jamais eu le courage d'apprendre le maniement du chakra sans un objectif. Maintenant, l'envie de retrouver ton œuvre t'obligera à aller au bout de ton entraînement. Et ce sera bien aussi long que l'apprentissage de la création, alors prépare toi bien psychologiquement. Physiquement, par contre, ce sera autrement plus difficile mais souviens toi que tu n'as pas le droit de te plaindre.

-Mouarf... C'était prévisible de toute façon. Dépêchons nous de commencer, j'ai pas l'éternité devant moi !

-Tu deviens de plus en plus intelligent c'est bien. Mais cette phrase est la dernière insolence que je tolèrerais, compris ?

-Compris. »
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:34

Chapitre 4 : Jutsu avant kugutsu


L'entraînement au maniement des marionnettes devait alors commencer. Mais l'idée première de Sasori n'était pas aussi simple.

« Avant de t'apprendre comment utiliser ta marionnette, je veux faire de toi un très bon shinobi. La marionnette est la botte secrète du kugutsu specialist, mais pas son seul atout, ce qui constituerait une faiblesse facilement exploitable. Bref, de toute façon tu n'as pas le droit de plaindre alors commençons. J'ai tout de même remarqué que tu avais commencé à essayer de comprendre le fonctionnement du chakra en secret, en continuant à m'observer ces derniers temps. Je prends le pari que tu en sais assez pour qu'on puisse passer aux premières leçons habituelles. »

C'était vrai. Lors du premier mois, Toki avait pris l'habitude d'observer les moindres faits et gestes de son maître. Lors de la suite de son apprentissage, il continua donc ses observations par simple habitude et quand il réussissait son travail avec un peu d'avance, il profitait des longues absences de Sasori pour essayer de reproduire ce qu'il avait vu. Mais ce n'est pas pour autant qu'il était certain d'être au niveau requis. Mais par pure fierté, Toki ne dit pas un mot, attendant sagement la suite, se préparant au pire.

« On va commencer par quelque chose d'assez simple. Tu vois la façade de la caverne hein ?! Elle doit être haute d'une dizaine de mètres. Je veux que tu la gravisses en marchant dessus. La méthode est assez simple en principe : il te suffit de consacrer ton chakra dans tes pieds. Mais attention, si tu y vas trop fort, tu seras expulsé du mur et chutera. Et à l'inverse, si tu n'en concentre pas assez, tu glisseras et chuteras bêtement. Je vais régler quelques affaires donc si tu réussis avant mon retour, je te donne un deuxième exercice mais un peu moins physique. Dans le théâtre tu trouveras des kunai et plusieurs marionnettes cassées pendues un peu plus loin. Je veux que tu lances un kunai dans le visage de chacune d'elles. Et aucune triche s'il te plait. Amuse toi bien. »

Et Toki se retrouvait à nouveau seul dans la caverne, avec deux petites formalités à régler, enfin c'est ce qu'il pensait. Quelque secondes plus tard, l'apprenti marionnettiste se retrouvait face à la fameuse façade de la caverne. Pour un garçon de son âge, elle paraissait beaucoup plus impressionnant que ce dont il pensait se souvenir. Commençait alors pour Toki une phase de concentration et de réflexion.

*Le chakra dans les pieds, le chakra dans les pieds. De toute façon, je ne pourrais réussir que si j'essaie et que je perfectionne ma technique. Alors...*

Le jeune homme s'élança alors vers le mur et bondit histoire de gagner quelques mètres. Mais malheureusement, bien que ce soit prévisible, sa maîtrise du chakra n'étant alors que minimale, il glissa contre la pierre et s'érafla la main en évitant à sa tête de heurter la façade. La douleur bien que superficielle avait un amère goût d'échec pour Toki. Sous la colère il se relance aussi sec, concentrant un maximum de chakra dans ses membres inférieurs. Et ceci eu l'effet escompté, le jeune homme fut projeté à une bonne dizaine de mètres du mur, s'étalant de tout son long sur le sol. Envahit de rage Toki enchaînait les essais, tous des échecs. Presque à bout de force, il eut un éclair de lucidité, se rappelant des paroles que Sasori avait prononcé pendant les deux premières années de l'apprentissage de son élève.

« Tu sais petit, on ne franchit aucun obstacle avec la rage. Le secret de la réussite c'est de toujours garder son calme, quelque soit la situation, et d'élaborer le meilleur plan, comme pour une marionnette qui ne peut pas être réussie si elle est brouillon. »

C'est alors que tout se bouscula à nouveau dans la tête de Toki. Il se rappelait l'espoir que semblait avoir placé Sasori en lui, il se rappelait son admiration lors de la première démonstration de kugutsu que lui avait montré son maître... Et puis il réfléchit. Si il était capable de s'éjecter à plus de 10m de la façade avec son chakra c'est qu'il devrait être capable de le contrôler et de l'utiliser à bon escient. Et dans un dernier essai bien planifié, calculé, Toki réussit à se hisser, en quelques pas, au sommet de la caverne qui lui servait de maison depuis déjà longtemps. C'était déjà le cœur de la nuit et Toki était à bout de souffle. Il décida, malgré le fait que son maître ne soit pas encore rentré et qu'il avait un autre exercice, de faire une pause et de s'allonger sur le sommet, à admirer le ciel étoilé de cette douce nuit. La fatigue entraînée par le malaxage du chakra eu raison de cette petite pause et Toki s'endormit. Il ne fut réveillé que par Sasori qui rentrait constater les progrès de son élève.

« Je me doutais bien qu'un feignant dans ton genre ne risquait pas d'en faire trop. Enfin tu auras au moins réussis ça, c'est déjà pas mal. Sur ce, bonne nuit. »

Bien que conscient de son manque de passion pour le travail, Toki n'aimait guère qu'on le lui rappelle. Il décida donc de réussir son deuxième exercice avant d'aller se coucher. Physiquement, lancer des kunai était moins éprouvant que malaxer du chakra mais il fallait au moins autant d'agilité et bien plus de précision dans cet exercice. Après quelques vulgaires échecs n'atteignant que le sol dus à un réveil difficile, le jeune marionnettiste se reprit et coup à coup planta un kunai dans le visage de chaque marionnette. Fier de lui, il alla donc pouvoir se reposer sans se soucier du lendemain.

Le lendemain, justement, Toki se réveilla seul dans la caverne, mais Sasori avait laissé un petit mot. Les exercices du jour allaient être des perfectionnement de ceux de la veille. L'apprenti devait apprendre à marcher sur l'eau de l'oasis qui se trouvait quelques mètres derrière la caverne puis, sous réserve de sa réussite, Sasori, qui rentrait normalement en milieu de journée, viendrait jouer avec quelques marionnettes afin que son élève puisse lancer des kunai sur des cibles en mouvement. Après une rapide toilette, Toki rejoint alors l'oasis voisin mais sans se presser.

*Marcher sur l'eau ça ne sera pas compliqué, il suffit juste de trouver la bonne dose par rapport à hier. En quelques heures ce sera plié et ensuite il faudra attendre l'autre comique.*

Pour une fois, l'apprenti marionnettiste ne se trompait pas. Malgré les quelques problèmes d'équilibre qu'il eut un peu de mal à palier, il fut rapidement en mesure de marcher sur l'eau. Il en profita pour s'amuser un peu à tester toute surface qu'il pensait pouvoir dominer. Après ces quelques amusements, sentant le soleil arriver à la moitié de sa course, Toki rentra à la caverne, direction le théâtre. Sasori était déjà là et avait commencé à s'amuser à faire voltiger une dizaine de marionnettes aux quatre coins de la pièce.

« Tu sais Toki, tu devrais arrêter de flâner. Pour l'instant, ce n'est que la partie facile de l'entraînement. Regarde, on dirait que c'est simple de faire voler ces 10 marionnettes n'est ce pas ? Et bien ça demande des années de pratique. Et encore, pour les maîtriser aussi bien qu'une seule, je ne sais pas exactement combien de temps il faut. »

Toki n'avait pas le cœur à répondre. Revoir des marionnettes qui s'animaient lui rappelait que la sienne était rangée, immobile, au chevet de son lit. Il lui fallait expédier ces formalités afin de passer au plus vite au maniement de son œuvre. C'est alors que son maître reprit la parole.

« Aujourd'hui je vais aller relativement doucement. Chaque jour, les marionnettes iront de plus en plus vite et tu devras arriver à un pourcentage supérieur à 75% de réussite sur 10 lancers pour qu'on arrête l'exercice.

-Ça va être vite réglé ! »


Sur ces paroles, le garçon se saisit des kunai et commença a les lancer en direction des cibles mouvantes. Les dix premiers lancers n'eurent qu'un maigre 30% de réussite, ce qui fit rire Sasori. Mais refusant de s'énerver, Toki chercha la source de son échec. La vitesse des cibles n'était pas la seule excuse. Il n'était pas assez bien placé par rapport à chacune d'elle pour les atteindre facilement. Il choisit donc d'utiliser ce qu'il avait appris dans la matinée. Ainsi, courant d'un mur à l'autre, il se faufila entre les marionnettes et les embrocha toutes les 10 en un éclair, à la grande satisfaction de son maître.

« Pour la première fois depuis ton arrivée tu me surprends petit. Je ne m'attendais pas à ce que tu comprennes aussi vite qu'il faille utiliser tout, absolument tout ce que tu sais pour arriver à franchir chaque obstacle. On va donc accélérer le rythme alors accroche toi bien ! »

Cette phrase remplit le cœur de Toki de fierté et esquissant un léger sourire, il se remit au travail avec encore plus de motivation. Scka l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:35

Chapitre 5 : A chaque marionnettiste son art


Le temps passait et l'entraînement de Toki ne cessait d'être de plus en plus ardu. Maintenant, il devait se mesurer à son maître lui-même. Faire la course sur toute surface, des duels au corps à corps plus ou moins fictifs et des concours de tirs étaient maintenant le lot quotidien du nouveau shinobi. Et tout ça pendant une année entière. Et c'est donc un an jour pour jour après la création de Scka, après un duel encore perdu pour Toki mais de plus en plus fatiguant pour son maître que celui-ci décida de faire passer son apprenti au stade finale, au kugutsu.

« Bien, bien... Tu sembles avoir maintenant la capacité de te défendre seul. On va passer à l'étape que tu attends tant. Va chercher Scka et retrouve moi au théâtre dans une heure. Le spectacle va commencer. »

Toki attendait ce moment depuis tellement longtemps qu'il se retint de laisser échapper sa joie au risque de retarder la leçon tant attendue. Dans les dix minutes qui suivirent, l'apprenti était sur les lieu du rendez-vous avec une énorme soif d'apprendre. Sasori aussi était déjà là et avait apparemment prévu l'enthousiasme du jeune homme.

« Je savais que rappliquerais vite. Et tu as bien fait car avant la pratique, j'ai une introduction à te faire. Tu le sais déjà, le kugutsu est un art, un grand art. Et à chaque art ses artistes. Dans le kugutsu, chaque marionnettiste à son propre style, c'est pourquoi je vais t'apprendre les bases, les solidifier au maximum, mais après ça, tu devras te faire ta propre expérience, créer ton propre art et ce sera la fin de ton entraînement. Et ce jour-là, on se quittera et plus jamais tu ne feras mention de ce que tu as vécu ici. Tu te feras ta propre expérience de la vie et qui sait, peut-être qu'un jour nous recroiserons-nous. »

Encore une fois, Toki préféra ne pas faire de remarques même si il trépignait d'impatience et que d'un autre coté, l'idée de rayer son maître de sa vie le rendait finalement triste. Apparemment ceci n'avait encore pas échappé à Sasori.

« Tu sais, j'aime que tu réagisses ainsi. Tu me prouves que tu écoutes ce que je te dis attentivement et le mets en pratique. Mais trêve de bavardages, nous allons commencer. Tu as appris à concentrer ton chakra dans certaines partie de ton corps que ce soit pour marcher sur l'eau, grimper aux murs ou simplement frapper plus fort. Maintenant tu vas devoir apprendre à créer des fils de chakra. Un marionnettiste est capable d'assurer le spectacle, peut importe les piètres acteurs. C'est pourquoi il se doit de maitriser ses fils de chakra à la perfection. Pour faire simple pour l'instant, tu vas tenter d'en créer un de ton index à la tête de ta marionnette afin d'effectuer les mouvements les plus simples. Je ne te donne pas plus de conseils, à toi d'utiliser tes compétences et connaissances à bon escient. »

Ça y était, Toki allait enfin pratiquer le kugutsu. Mais pas le temps de laisser son esprit vagabonder, il lui fallait se concentrer sur son exercice afin de devenir un véritable marionnettiste au plus vite. L'idée du fil de chakra n'était en soi pas bien compliquée et Toki parvint rapidement à en créer un. Par contre, dès qu'il tentait de faire bouger Scka, le fil se brisait. Il n'arrivait pas à maintenir le flux de chakra en place.

« Bon, c'est pas tout ça mais j'ai quelques missions à accomplir moi. reprit soudainement Sasori. Tu as toute la journée avant mon retour alors entraîne toi bien. Dès que tu arriveras à manier la tête de ta marionnette, augmente le nombre de doigts avec un fil à chaque point capital du corps de ton œuvre que tu connais car ce sont les points les plus importants de la construction. J'espère qu'à mon retour tu seras en mesure de me faire le spectacle. »

Aussitôt dit, le maître avait encore une fois disparu, laissant Toki seul face à sa marionnette. L'exercice des fils de chakra, comme l'avait annoncé Sasori, était bien plus éprouvant pour Toki que les autres entraînements, mais sa motivation était aussi bien plus grande. Ainsi il se remit alors au plus vite au travail, ignorant la fatigue. Au retour de son maître, le jeune marionnettiste fit une démonstration de ses progrès qui suscita quelques commentaires.

« C'est pas mal pour un premier jour mais maintenant il va falloir te perfectionner au maximum avec ta marionnette. Tu t'entraîneras chaque jour et tous les soirs je t'affronterais pour mesurer tes progrès. Tu ne seras libre que lorsque je le déciderais. »

Et c'était reparti pour un tour. Des jours d'entraînement les uns à la suite des autres avec que de rares repos pour laisser le temps à Toki de récupérer un peu. Mais en l'absence de Sasori la journée, le jeune garçon devait découvrir de lui-même comment améliorer sa technique. C'est ainsi qu'au fil des jours, Toki réalisait ce qu'avait prévu son maître : il créait son propre style de kugutsu, selon ses goûts.
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:35

Chapitre 6 : Seul en pleine guerre


L'apprentissage et le perfectionnement du maniement de sa marionnette pris encore 1 année à Toki pour que son maître soit satisfait. En effet, au fur et à mesure que le temps passait, chaque duel semblait devenir plus ardu pour Sasori. Il était fini le temps où il pouvait se permettre de se battre à une seule main. Maintenant, son élève était devenu un véritable marionnettiste, bien que son style comptait encore quelques faiblesses facilement exploitables pour l'expert qu'était Sasori. C'est donc naturellement que ce dernier mit fin à toute cette histoire à la suite d'un de ces duels.

« C'est terminé.

-Quoi ?

-C'est finis je te dis. Tu es maintenant capable de te débrouiller tout seul et je n'ai donc plus à perdre mon temps ici, toi non plus d'ailleurs. Rassemble tes affaires, range ta marionnette et prends les vivres que je t'ai laissé près de ton lit. Je veux que d'ici une demi heure tu aies quitté les lieu. Suna est plein sud si ça t'intéresse d'aller y faire un tour. Mais fais attention aux surprises que tu pourrais rencontrer. »


Et encore une fois Sasori disparu de la vue de celui qui était maintenant son ex-élève. Toki ne chercha pas à négocier. Il avait compris depuis longtemps qu'exprimer ses sentiments lors d'adieux déchirants n'était pas du tout le genre de son désormais rival, artistiquement parlant bien sur. Et ainsi, le jeune homme âgé maintenant de 16 ans se dirigea vers son village natal, heureux de pouvoir retrouver sa famille, qui commençait vraiment à lui manquer.

Après quelques heures de marches agitées par la phobie pure et simple de Toki pour les bestioles des sables, celui-ci atteint les portes de Suna, mais pas les portes qu'il espérait. En effet, les surprises dont parlaient Sasori étaient de taille : Suna n'existait plus. Enfin si, si on peut appeler un tas de ruines un village caché. La panique prit alors le dessus sur le calme que le jeune homme avait appris à garder. Premier réflexe, invoquer sa marionnette, ce qui lui conférait une protection rassurante en ces lieux respirant la mort. La bataille semblait avoir eu lieu récemment. Mais qui avait donc pu détruire une telle forteresse ? Ne répondant plus de rien Toki s'enfonça en courant au milieu des ruines, en direction de ce qui fut la maison de sa tendre enfance, ou du moins ce qu'il en restait. En arrivant sur les lieux, il n'y avait que des corps inanimés. Pourtant, le jeune homme n'en reconnu aucun comme étant un membre de sa famille. Il espérait donc qu'ils aient pu fuir ou avoir été capturé, qu'ils soient en vie en tout cas. C'est alors qu'un des corps recouvert de décombres bougea. Ne sachant si celui-ci était ami ou ennemi, Toki s'approcha avec méfiance. Il fallait tout de même faire parler cet homme, et donc l'aider. Avec tout autant de précaution, Toki laissa le plaisir de débarrasser les décombres à sa marionnette.

« Merci gamin, mais je ne sais pas combien de temps j'aurais pu encore tenir.

-Qui êtes vous ? Que s'est-il passé ici ? Où sont passé les gens qui habitaient cette maison ? Je veux tout savoir.

-Bien, bien. Déjà je suis un shinobi, regarde ce bandeau à ma taille, j'espère que ça te suffira. Ensuite l'histoire est un peu longue alors range moi ça et assieds toi. »


Le désir de savoir l'emportant sur la prudence, Toki s'exécuta, attentif.

« Allez y, je vous écoute.

-Commençons par le commencement. Il y a six ans, une grande guerre à éclater dans notre monde. Pour faire simple, il faut imaginer une guerre intestine entre Konoha et Kiri, puis Oto puis le reste des villages et ninjas. Elle dura environ 4 ans, déchirant les rangs de tous les protagonistes. Mais un jour,quelqu'un - on ignore qui et pourquoi - amena aux civils une matière inconnue jusque là qui permit aux civils de se battre contre les ninjas en annhilant leur chakra. Ainsi, Suna a été attaqué il y a deux jours et nous ne pûmes nous défendre. Il y a plusieurs survivants, je le sais, mais j'ignore où ils sont et ce qu'ils font. Les civils ont été emmenés dans les villages voisins mais les shinobi restant ont du fuir. Voilà en gros ce qu'il s'est passé. »


Que penser de cette histoire ? Que faire ? Toki était perdu. Une seule chose était sure : il lui fallait retrouver les shinobi survivants afin d'avoir plus de renseignements. Ensuite, peu importe les moyens, il lui fallait retrouver sa famille et éventuellement, même si l'idée l'effrayait, la venger. Il laissa donc quelques vivres à cet inconnu et reparti de plus belle. Où ? Il ne le savait pas exactement mais en tout cas, il lui fallait être discret si cette chasse aux ninjas était bien réelle.


Dernière édition par Nakaju Toki le Mer 29 Juil - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Nakaju Toki
Chuunin du Saigo Senchi
Chuunin du Saigo Senchi
Nakaju Toki

Nombre de messages : 18
Age : 28
Special : Lui-même

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/40)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue65/65Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (65/65)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue10/40Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (10/40)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeMer 29 Juil - 20:35

Chapitre 7 : Des alliés parfaits


Après plusieurs semaines d'errances, à voyager au gré de ses sentiments, se faisant passer pour un simple civil pour se réapprovisionner dans quelques villages, Toki rencontra, au détour d'une jungle dense du pays de la Terre un drôle de groupe de ninjas. C'étaient des survivants de la guerre qui s'étaient regroupés. Cette drôle d'assemblée était apparemment plus ou moins organisées en plusieurs groupes, qu'ils appelaient coteries. Leurs motivations n'étaient pourtant pas très claires mais une chose était certaine : ils voulaient se venger, coûte que coûte. La coterie qu'avait rencontré Toki avait l'air d'avoir un objectif plus clair, différent légèrement de celui principal de l'organisation. En effet, leur objectif était de détruire l’inquisition responsable de la chute de Kiri. Bien que ce ne fut pas son village natal, Toki se retrouvait dans les objectifs de ces hommes-là et décida donc de les accompagner, de les aider, tout en gardant en tête l'idée de retrouver les responsables de la disparition de sa famille.

Cela fait maintenant un an que Toki a rejoint le Saigo Senchi, faisant ses preuves sur le champs de bataille, d'une part parce qu'un marionnettiste est quelque chose de rare, et d'autre part parce que son sens de la stratégie servait parfaitement les intérêt de son groupe. Mais la vengeance n'est pas de tout repos, surtout quand votre flemme maladive vous rattrape régulièrement.

To be continued...



***HRP***

PS : J'ai inclus Akasuna no Sasori à l'histoire de mon personnage et j'espère que ceci ne vous posera pas de problème. Je sais que cette histoire d'élève caché pourrait déranger certains mais cela me semblait le seul moyen valable et intéressant de faire de mon personnage un marionnettiste. Si il fallait que je réduise le niveau de Toki je le ferais, mais j'espère que ce ne sera pas nécessaire. Il en va de même pour les petits sauts dans le temps pour lesquels je garde une part de mystère.

PPS : Je n'ai vu personne d'autre s'attaquer au domaine du kugutsu (bien que je trouve que ce soit un des domaines les plus intéressants de l'histoire du manga) alors je peux très bien avoir commis quelques incohérences. J'espère que celles-ci ne seront pas trop nombreuses. Si vous en voyez dites les moi et j'essaierais de les corriger au plus vite. En tout cas j'espère que l'histoire vous auras tout de même plu.

PPPS : Si l'histoire de la marionnette toujours réparable vous chiffonne j'en suis désolé mais je tiens vraiment à ce que celle-ci accompagne mon personnage du début à la fin de son histoire, incluant le RPG.

***HRP***
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/saigo-senchi-f86/fiche-tech
Kira Isshin
5ème Division - Capitaine
5ème Division - Capitaine
Kira Isshin

Nombre de messages : 112
Age : 33
Clan : 5ème Division
Special : Houmei Kongen

.::RPG::.
PV:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue40/100Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (40/100)
PC:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue105/105Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (105/105)
Exp:
Présentation de Nakaju Toki Left_bar_bleue131/160Présentation de Nakaju Toki Empty_bar_bleue  (131/160)

Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitimeJeu 30 Juil - 2:16

VALIDATION DE NAKAJU TOKI


Comment dire...

Hum...

Alors pour commencer, il y avait longtemps que nous n'avions pas vu de Ninja originaire de Suna et qui vienne grossir les rangs de l'imprévisible et inconstante faction qu'est le Seigo Senchi. Ensuite, je trouve ta présentation très bien faite. J'ajouterais même que tu as une technique syntaxique assez proche de la mienne, ce qui me trouble mais me fais aimer encore plus ton texte ^^ En faite il ne manque que la musique lol.

L'ajout de Sasori n'est pas un problème. Sur le forum l'Akatsuki se faisait assez discret et nul ne sait (encore ?) ce qu'est devenu cette organisation pendant la Quatrième Guerre Ninja. L'idée de l'élève caché n'est donc absolument pas absurde.

Le Domaine du Kugutsu est décrit url=https://planete-naruto.forumsrpg.com/kugutsu-f53/]ICI [/url]sur le forum. Il a fait l'objet d'une refonte il y a assez de temps et il est possible que les Admins le modifie un peu dans les jours à venir, mais ne t'inquiète pas tu seras averti. Avec le Genjutsu, c'est l'un des Art les plus complexes sur PN mais aussi l'un des plus... hum délicieux Twisted Evil

Alors je valide ta présentation en te donnant le titre de Chuunin et avec 10 XP de présentation*. Tu auras remarqué le Seigo Senchi fonctionne différemment de la hiérarchie ninja habituelle. Tu as maintenant deux possibilités au niveau RPique.

Rejoindre une coterie dont la mentalité te plais. Actuellement la seule Coterie à recruter est celle dirigé par Moujuu Kurohito, assisté par Cloud Fubuki.

Créer ta propre coterie : solution plus longue et plus ardue, créer ton propre groupe avec ses propres lois, mais te charge toi même d'y attirer des nouveaux membres ^^ Ou pourquoi pas des Double-comptes...

Bref, il ne te reste plus qu'à faire ta Fiche Technique. Bonne chance. N'hésite pas à me demander des choses par MP. Bienvenue sur Planète Naruto : Rédemption.


*Sauf contre-décision de l'Administrateur du Seigo Senchi, Moujuu Kurohito, absent durant la période de ta présentation..

_________________
" Il y a deux façons de donner tous ce que l'on à : en y mettant toute sa force ou en mourant. Ta manière, avec certitude, c'est la seconde..."

Présentation de Nakaju Toki Kira-s10
Revenir en haut Aller en bas
https://planete-naruto.forumsrpg.com/houmei-kongen-f83/fiche-tec
Contenu sponsorisé




Présentation de Nakaju Toki Empty
MessageSujet: Re: Présentation de Nakaju Toki   Présentation de Nakaju Toki Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Nakaju Toki
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plateau de présentation
» Kissa, présentation d'une chimère
» Présentation Hadès
» Présentation du manga ! :)
» Présentation SUG !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planete Naruto :: Au Commencement ::  :: Présentations :: Saigo Senchi :: Présentations validées-
Sauter vers: